Mode

Mission « Fière de mon dressing » #3. Je trie donc je suis.

Si vous en êtes arrivées là, c’est que soit vous avez entrepris de faire un grand ménage de Printemps dans vos armoires, soit que vous avez lu mes deux précédents articles (ici & ici) :). Bon on va dire que la situation de votre dressing est devenue plus que critique et qu’un grand tri s’impose.

Mission:fière-de-mon dressing

Quelques astuces pour vous aider à trier votre garde robe actuelle

Alors là les filles, je ne vais pas y aller par quatre chemins. On vide tout. Oui TOUT afin de passer en revue  chaque pièce et de décider si on la conserve ou pas. Personnellement, cela m’a pris deux mois pour tout (TOUT) faire : vêtements, lingerie, chaussures, accessoires, bijoux. Tout d’abord parce que vu la quantité de pièces amassées depuis toutes ces années, impossible de tout faire sur une seule journée (et aussi car avec deux enfants mon temps personnel est limité).

J’ai procédé en plusieurs étapes et sur plusieurs jours donc, en essayant de faire un type de vêtement par journée. J’ai commencé par les sous-vêtements car c’était assez rapide.  J’ai vu les résultats le soir même et cela a renforcé ma motivation pour poursuivre avec les autres types de vêtement.

Comment trier efficacement ?

mission:fière-de-mon-dressingTout d’abord, vous rassemblez tous les vêtement d’une même catégorie. Par exemple, toute votre lingerie ou tous vos pantalons, etc… Si vous avez des vêtements dispersés dans plusieurs pièces ou armoires, commodes par exemple, vous les rassemblez tous au même endroit. Moi je mets tout sur mon lit car j’ai plus de place ainsi.

Ensuite, vous examinez chaque pièce et vous faites des tas (ou des piles, des groupes… à chacune son école).

Tas n°1 : toutes les pièces usées, trouées, déformées, déchirées, délavées, jaunies…. Bref les vieux trucs détériorés. Si vous doutez du niveau de détérioration, demandez-vous si vous oseriez le porter pour aller chez le médecin, sans en rougir. Comme en général c’est non, on le vire.

Verdict : Dehors. On dégage. Poubelle (euh non … Recyclage) !!! Vous l’aurez compris, c’est le tas de vêtements ou de pièces pour lesquelles on ne se pose pas trop de questions. On se sépare à l’amiable, vite fait, bien fait. Visuellement parlant, vous allez déjà gagner de la place et cela facilitera le reste du travail.

Que faire de ces pièces ? Je vous invite à ne pas jeter ces pièces à la poubelle. C’est une démarche écologique mais aussi citoyenne. Les vieux vêtements abîmés peuvent être recyclés.  Déposez-les donc les Relais, ce sont les grands conteneurs disposés un peu partout dans les villes.

Tas n°2 : toutes les pièces qu’on porte fréquemment parce qu’elles nous plaisent, qu’on se sent jolies avec, et qui sont en bon état (non déformées et non délavées).

Verdict : Ces pièces on les aime, on les porte, donc on les garde.

Tas n° 3 : les pièces qu’on ne porte pas, plus ou peu fréquemment. Il s’agit des vêtements que l’on n’a pas portés depuis plus de 6 mois et qui sont toutes-saisons (les jeans, les tee-shirts, les chemises, les pulls fins, les vestes). Cela peut être également les vêtements que l’on n’a pas portés depuis plus de 1 an mais qui sont propres à une saison (les maillots de bain, les petites robes légères, les gros pulls en laine, les sous-pulls, les grosses chaussettes, etc….).  J’adore cette pile car elle est peut être pleine de potentiel …. ou pas! Et oui, car il s’agit de déterminer pourquoi on ne les porte pas. Voici donc une petite check-list qui pourra je l’espère vous aider à statuer sur le sort de ces pièces:

  • Je trouve la pièce jolie… mais pas sur moi. Ahhh, nous y voilà ! Si ce n’est pas déjà fait, je vous invite à consulter d’urgence mon article « Fière de mon dressing #2. Si vous l’avez lu, vous saurez donc que certains vêtements ne nous mettent pas toujours en valeur à cause de leur coupe ou de leur coloris.

Verdict : Je ne suis pas une ayatollah des théories de morpho-style. Si la pièce vous plait vraiment et que cela vous fait mal de vous en séparer, octroyez-lui un petit sursis. Vous vous pencherez sur son sort un peu plus tard. Prendre du recul et réfléchir à la façon de la porter peut s’avérer nécessaire. Par exemple, une fois votre tri et rangement effectué, vous pouvez vous fixer le défi de reporter ce vêtement d’ici les 3 prochains mois. Passé ce délai, vous y verrez peut-être un peu plus clair sur vous et votre style et votre garde-robe aura certainement évolué.  Si effectivement vous n’avez toujours pas porté cette pièce, et bien il sera temps de prendre une décision et il sera sans doute plus facile de vous en défaire.

  • la pièce ne me plait pas mais on me l’a offerte (variante, cette pièce me rappelle certains évènement de ma vie) => lire plus bas le paragraphe sur les vêtements à forte valeur sentimentale.
  • ce sont des vêtements que je portais dans ma « vie d’avant« : avant d’avoir des enfants (et les kilos qui vont avec), avant d’avoir perdu 15 kilos, avant d’avoir changé de job, avant de divorcer etc… Oui mais ça, c’était avant. Comme on a choisi de vivre dans le moment présent, avec des vêtements du moment présent, moi je vous dis : ON JETTE. Il sera toujours temps voire nécessaire de racheter des vêtements à votre taille si vos maigrissez ou prenez du poids, des habits qui correspondent à votre style de vie et qui vous plaisent ici et maintenant.
  • j’aime bien cette pièce et je me dis que :
    • si je perds 5 kilos je pourrai la porter… genre le skinny blanc, le crop top fuchsia.
    • si je gagne 10 cm je pourrai la porter…. genre la jupe midi plissée métallisée
    • si j’achète une jupe sirène en lurex noire et des escarpins dorés à talons de 12 cm, ça pourrait éventuellement le faire… encore faudrait-il avoir l’opportunité de la porter. (Mais si vous êtes coutumière des avant-premières sur tapis rouges, allez-y.)
    • si je me fais refaire les seins, le nez et teindre en blonde, je pourrai la porter… peut-être… et puis quoi encore ??? C’est le vêtement qui s’adapte à mon corps et pas l’inverse, non mais !
    • si j’assume, je pourrai la porter… genre la robe Zara décolletée jusqu’au nombril… trop belle et elle était à moins 50%, une affaire !

Verdict : on va arrêter de réver 5 minutes. On vire ! Là, la séparation peut être un peu plus douloureuse car ce sont des pièces qui nous plaisent et qui sont objectivement portables… mais pas sur nous!

Que faire de ces pièces ? Différentes options s’offrent à vous.

  • Dans votre grande mansuétude, vous pouvez opter pour un don à des associations  comme Emmaüs, la Croix Rouge, Secours Catholique… Parce que chez Emmaüs aussi on doit pouvoir kiffer la robe décolletée au nombril.
  • Vous pouvez les déposer dans les conteneurs Relais.
  • Offrez-les à des proches : familles, amis ou collègues de travail. Le skinny blanc conviendra beaucoup à la fille de la compta qui a 14 ans.
  • Vendez-les : vide-grenier, sites internet (Vinted, Vide-dressing), dépôt-vente pour les pièces de marque. Attention, vendre ses vêtements nécessite du temps, des efforts et de la place (car il faudra stocker en attendant de liquider) et les sommes obtenues ne sont pas toujours au rendez-vous. Pour l’avoir expérimenté, je peux vous assurer néanmoins, que cela me fait maintenant réfléchir à deux fois avant d’acheter!

Malgré tout cela, il devrait vous rester encore quelques pièces pour lesquelles on peut être encore indécise. Nous allons donc statuer sur le sort de ces pièces au cas-par-cas, façon tribunal du style ;).

La première chose à faire, c’est de les essayer afin de vérifier que :

  • la pièce est à sa taille : on n’est pas obligée de faire trois ourlets en bas, ou de porter une gaine pour l’enfiler. On peut respirer librement et on ne craint pas de tomber en marchant dessus.  Si la pièce nécessite une petite retouche : genre un petit ourlet à faire, un bouton à raccommoder, un coup de teinture pour raviver un coloris qui a tendance à s’affadir, on la met  dans un panier à portée de vue, histoire de se mettre un peu la pression pour passer à l’action rapidement, sinon on va encore oublier.
  • la pièce est agréable à porter : elle ne gratte pas, on ne passe pas mon temps à la remettre en place, on peut ramasser un crayon par terre sans avoir peur que les coutures cèdent. On reste objective. Au moindre doute genre slip ravissant, mais qui rentre dans les fesses dès qu’on se meut ou bien décolleté qui empêche de se baisser, on se pose la question « Est-ce que je vais vraiment tenir avec ce vêtement toute une journée, à marcher, tendre les bras, etc) ». Généralement on réalise que dans la vraie vie, on ne supportera pas cette pièce sur notre peau pendant 12H. Verdict : On vire !
  • la pièce nous plait vraiment et est adaptée à notre morphologie, mais on ne sait pas  comment la porter ni avec quoi l’assembler. Pour celles-ci je conseille de ne les garder que si vous ne trouvez au minimum 5 idées de tenues.  Je vous prépare un petit article à ce sujet dans l’étape #4 de cette mission.

Pour toutes les pièces sur lesquelles vous êtes indécises (je garde ou je jette?), demandez-vous toujours pourquoi vous ne les portez pas. En y réfléchissant bien vous comprendrez que soit vous l’aviez oubliée, soit vous ne savez  pas comment la porter, soit elle n’est pas vraiment transcendante. Dans ce dernier cas, la pièce rejoint le tas de pièces à donner/vendre.

Que faire des cas particuliers ?

Les vêtements destinés à un type d’usage spécifique. Par exemple : les vêtements de sport (legging en lycra, combi de ski etc), les vêtements professionnels (combinaisons, bottes de chantier, blouses etc), les vêtements de grossesse.

Ce ne sont pas des vêtements que l’on va porter tous les jours, mais ils méritent également d’être passés en revue et dépoussiérés au besoin. Je conseille de les stocker bien séparément de vos vêtements de tous les jours. Le mode de rangement dépendra de la fréquence d’utilisation : caisse ou boite facile d’accès pour un usage régulier ou sac compactor pour un usage vraiment ponctuel.

Les vêtements qui ont une forte valeur sentimentale. Je sais ô combien il peut être difficile de se séparer de ce type de vêtements-souvenirs. Rien ne vous y oblige d’ailleurs. Quand c’est plus un souvenir qu’un vêtement à proprement parler, vous pouvez très bien le stocker dans une boite prévue à cet effet avec d’autres objets. Parfois, la valeur sentimentale est un peu moindre, c’est juste que ça vous embête de vous en défaire car c’est un cadeau, il faisait beau le jour où on vous l’a offert, ça ne sa fait pas, etc…. Dans ce cas, dites-vous que ce n’est pas parce que vous vous séparez de ce vêtement que vous n’aimez pas la personne qui vous l’a offert. Même les personnes qui vous aiment beaucoup peuvent se méprendre sur vos goûts vestimentaires ou sur votre taille/pointure. Ces mêmes personnes préfèrent en général que leur offrandes vous plaisent et que vous en fassiez bon usage plutôt qu’elles restent au fond d’un placard. C’est d’ailleurs pour ça que la plupart des gens n’hésitent pas à vous donner un ticket pour échanger si besoin. Donc on dédramatise. Si vraiment vous ne supportez pas qu’une tierce personne récupère ce type de pièce, offrez-la alors à quelqu’un que vous appréciez.

Les vêtements de grande marque, les vêtements qui nous ont couté cher. Clairement, si vous possédez de jolis robes Givenchy, des sacs Dior, des lunettes Gucci (authentiques, on s’entend) mais que vous ne les portez jamais, c’est de l’argent qui dort. Mon avis serait de les mettre en vente sur des sites spécialisés dans les vêtements d’occasion de luxe. Fuyez Vinted pour ce type de pièces, préférez des sites comme Vide Dressing ou Vestiaire Collective qui disposent d’une clientèle plus ciblée et d’un bien meilleur Service Client. La commission sera certes plus élevée, mais vous vous éviterez bien des tracas. Pensez à avoir les preuves d’achat ou étiquettes pour ce type de pièces en guide de garanties d’authenticité 😉

Comment organiser au mieux son dressing ?

img_0294.jpg
Une fois le tri effectué, certaines vont se retrouver avec très peu de vêtements, et d’autres avec un nombre encore important de pièces. Si vous vous trouvez dans cette seconde configuration, je vous conseille de lire la suite, car de l’organisation de votre dressing, dépendra votre façon de vous vêtir au quotidien. En effet, impossible de réaliser des combinaisons vestimentaires rapidement et de façon variées sans que votre dressing ne soit rangé de façon pratique et visuellement attractive.

Un dressing rangé et bien organisé permet d’accéder facilement à TOUTES les pièces sans avoir à tout déplacer/déplier. Il doit également vous permettre de visualiser tout ce que vous possédez afin d’alterner le choix de vos pièces et de mieux composer vos tenues.

Ce qu’il faut faire :

Rassemblez tous les vêtements non-spécifiques au même endroit. Même si cet espace est petit, essayer de l’aérer et de ne pas en mettre trop.

Trop de vêtements, trop serrés = trop d’informations = fouillis mental pour composer une tenue.

Si vous avez un tout petit espace de rangement, séparez les vêtements par saison automne/hiver vs printemps/été.  Conservez dans votre espace quotidien uniquement les pièces de la saison en cours. Les pièces non portées peuvent être mises dans des caisses ou des sacs compactor et stockées ailleurs. Ça fonctionne également pour les pièces spécifiques qu’on ne sort qu’à certaines occasions (partir au ski, maternité etc). Les vêtements plus fragiles (tailleurs, vestes, robe, manteaux) doivent être mis sous housses de rangement.

Organisez votre rangement par type de pièces : les pulls avec les pulls, les robes avec les robes, etc. Au sein d’un même type de pièce, vous pouvez organiser par coloris semblables ou par sous-type de pièces identiques (tous les pantalons slims ensemble, toutes les jupes courtes ensemble, les robes longues etc).

Adaptez votre façon de ranger ou de plier à votre espace de rangement :

  • Si vous n’avez pas de tiroirs mais que des étagères, vous pouvez opter pour des piles de 3/4 pièces maximum (voyez pour rajouter des étagères intermédiaires dans ce cas).
  • Si vos étagères sont hautes et/ou profondes, investissez dans des caisses transparentes à roulettes qui feront office de tiroirs et optez pour un rangement à la verticale. Vous pouvez préférer de jolis paniers à la place des caisses. Veillez à inscrire ce que chaque caisse/panier contient à portée de  vue (ceintures, foulard, chaussettes, débardeurs).
  • Pensez aussi aux séparateurs de tiroirs ou aux petites boîtes ou paniers à l’intérieur des tiroirs, comme ça rien ne se mélange.
  • Pliez les pantalons et jeans en deux et non en trois. On peut ainsi en empiler davantage sans défaire toute une pile quand on veut celui du dessous.
  • Privilégiez le rangement suspendu sur pinces ou cintres plutôt que plié car on visualise mieux le vêtement.
  •  Si vous ne pouvez pas suspendre vos vêtements, préférez le pliage à la vertical  qui évite les piles. Le pliage à la verticale c’est l’idéal si vous avez des tiroirs. Il vous permet de gagner de la place, de visualiser tous vos vêtements d’un seul coup d’oeil et de sélectionner une pièce sans avoir à déplier et déranger tout votre tiroir. Perso, j’en suis fan.

Euh, c’est quoi le pliage à verticale ???

Inspirée de Marie Kondo (et là je vous le résume, je ne rentre pas du tout dans la philosophie Konmarie), il s’agit d’une méthode de pliage qui permet de faire tenir le vêtement sur lui même à la vertical, comme un petit carré. Les vêtements n’ont plus besoin d’être empilés les uns sur les autres !!! J’ai opté pour ce type de pliage dans mon propre dressing et j’ai réalisé un petit avant/après juste pour vous 😉

Mission:fière-de-mon-dressing
Mon tiroir de lingerie AVANT
Mission:fiere-de-mon-dressing
Mon tiroir de lingerie APRES
Mission:fiere-de-mon-dressing
Mon tiroirs de petits hauts AVANT
Mission:fiere-de-mon-dressing
Mon tiroir de petits hauts APRES
Mission:fière-de-mon-dressing
Le tiroirs à pulls AVANT
Mission:fiere-de-mon-dressing
Mon tiroir de pulls APRES

Ce qu’il faut éviter :

Disperser vos vêtements dans des pièces différentes (hormis pour les manteaux). Vous souviendrez-vous de ce chemisier rangé dans la penderie de l’entrée ou de la buanderie?

Faire des piles trop hautes sur vos étagères. Parce que inévitablement vous perdrez votre temps à replier et refaire des piles à chaque fois que vous choisirez un pull.

Faire des piles à l’intérieur des tiroirs car vous ne choisirez que les pièces du dessus.

Superposer plusieurs pièces sur un même cintre, sinon vous ne verrez pas le vêtement du dessous et donc ne le porterez pas. Par contre, sur les pinces (jupes, pantalons, short) on peut tricher et en mettre deux (voire trois) sans problème.

Ranger vos vêtements sans les avoir repassés au préalable. Aurez-vous vraiment le courage de sortir le fer et la table à repasser le matin alors que vous accusez déjà 5 minutes de retard?

Suspendre sur des cintres tout fin : parce que ça glisse, ça se tord et ça déforme les vêtements. Les cintres en bois sont bien plus respectueux du vêtement. Si on ne peut pas changer tous ses cintres d’un seul coup, mettez des élastiques sur chaque côté du cintre pour que le vêtement ne glisse pas. On trouve des cintres en bois à prix doux chez Ikea ou chez Hema.

Le cas des sacs & des chaussures

Je sais que certaines apprécient d’avoir sacs & chaussures à portée de vue, c’est à dire sans leur boite ou sacs de protection. Personnellement je ne recommande pas car sacs et chaussures peuvent prendre la poussière, l’humidité ou se décolorer au soleil.  Outre la protection, laisser les chaussures dans leur boite permet de les empiler et donc de gagner de l’espace. Si besoin, vous trouverez des boites spécialement destinées aux chaussures chez Ikea. Pour toutes les paires vendues sans boites (les tongs, espadrilles), vous pouvez les stocker ensemble dans de grandes boites. Pensez soit à inscrire ce que chaque boite contient sur des étiquettes  ou avec des photos des chaussures collées sur chaque boite.

Idem pour les sacs, en particulier si ce sont des sacs de marque. Conservez-les dans leur étui d’origine. Pour vous y retrouver, prenez chaque sac en photo que vous imprimerez en tout petit format. La photo du sac peut être plastifiée et épinglée sur l’étui du sac.

Pour les sacs en tissu qui craignent moins, vosu pouvez les stocker ensemble dans des boites.

Mon conseil : soignez vos étiquettes/photos et essayez si possible de respecter la même police d’impression. L’unicité visuelle de vos étiquette va créer une harmonie dans votre rangement et ce sera d’autant plus plaisant!

Le cas des foulards, écharpes et ceintures

Personnellement je range tous ces accessoires à hauteur de vue, au même titre que les pulls ou les jupes. Ce sont des accessoires à ne vraiment pas négliger et qui terminent une tenue. Comme je suis partisane du moindre effort, si je dois aller chercher mon escabeau pour récupérer un foulard, je n’en porterai jamais. Aussi privilégiez les tiroirs de commodes, les boites ou encore mettez les sur cintres à côté de vos chemisiers. Vous les aurez tous ainsi en visuel le matin en vous habillant.

En conclusion

Après ce grand rangement de Printemps, je peux vous dire que je me sentais super mieux. J’ai retrouvé certains trésors oubliés, et je peux désormais mieux visualiser les pièces que je souhaite porter. Cela facilite grandement le choix de mes tenues chaque matin.

J’ai également constaté, qu’après toutes ces heures passées à effectuer ce tri et ce rangement, je réfléchis maintenant davantage avant d’acheter car je n’ai plus envie de me retrouver avec une pièce « parasite » dont je saurai que faire. C’est une véritable révolution pour l’acheteuse compulsive que j’étais et je peux vous dire que mon mari n’en revient toujours pas !

Quant au pliage, je m’y suis accommodée très rapidement et cela ne me prend pas plus de temps que mon ancien système.

Maintenant que tout cela est bien en ordre, il est temps de réveiller  la femme stylée qui sommeille en nous. Et ça se passe ici !

Bisous à toutes 🙂

5 réflexions au sujet de “Mission « Fière de mon dressing » #3. Je trie donc je suis.”

Répondre à lespetiteschataignes Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s