Mode

Mission « Fière de mon dressing » #4 : Booster son style

Nous y voilà presque ! Ah qu’elle est belle, qu’elle est propre notre garde-robe maintenant qu’elle est désencombrée de toutes ces pièces qui nous déprimaient chaque matin. (Psssttt : si ce n’est pas encore le cas, je vous explique comment faire ici.)

Mission:fière-de-mon-dressingPourtant, vous continuez peut-être à souffler et à vous demandez chaque matin « Que vais-je porter aujourd’hui ??? ». Allez les filles, on ne baisse pas les bras. Croyez-moi le plus dur a été fait. Nous disposons désormais d’une garde-robe composée de pièces portables, confortables et à notre taille. Reste à exploiter au maximum leur potentiel afin d’avoir du style.

Mais le style c’est quoi?

Ne confondons pas style et mode. Comme le disait Gabrielle Chanel « La mode se démode, le style jamais ». Quand y réfléchit, c’est tellement vrai. Vouloir suivre les dernières tendances à tout prix est une bataille perdue d’avance. C’est fatigant, irréaliste et vous êtes certaines d’être un jour démodée. Alors que travailler son propre style, le développer, l’améliorer , c’est beaucoup plus gratifiant et payant. Prenons par exemple une femme comme Inès de la Fressange. Elle apparaît souvent vêtue de la même façon sur les photos : une chemise bien coupée, un blazer impeccable, des chaussures plates. Ce n’est jamais ostentatoire. Elle demeure toujours élégante et ses tenues mettent en valeur sa silhouette longiligne. Elle a su trouvé son uniforme qu’elle décline au fil des saisons sans avoir l’air de courir après la dernière pièce à la mode.

Avoir du style, c’est savoir sélectionner, combiner et accessoiriser des pièces qui mettent votre silhouette en valeur. Votre style c’est votre signature. Il s’inscrit dans le temps tout en prenant un certain recul par rapport aux pièces ultra-tendances.

Comment trouver et développer son style ?

Aucune femme ne nait avec du style. Tout est affaire de réflexion, de recherches, de tentatives (parfois malheureuses). Le style, ça se travaille, ça ne tombe pas tout cuit dans le bec. Ne soufflez pas, la bonne nouvelle c’est que nous pouvons toutes avoir du style! Je vous présente donc quelques pistes de réflexion 😉

Ne cherchez pas à être à la mode à tout prix

Comme on l’a vu, le style n’est pas la mode. Mais les deux ne sont pas incompatibles. Il y a les tendances, il y a vous… et il s’agit d’accorder les deux. Ça ne signifie pas qu’il faut s’interdire de porter certaines pièces ultra-tendances. Non. Il fait essayer et voir si ça nous met en valeur ou pas. Quelques exemples pour cet été 2018:

Mission:fière-de-mon-dressing
Le revival du jean Mom.                     Source : cosmopolitain.fr
  • Le jean Mom (taille haute et coupe droite). Très connoté années 90,  il fait son grand come-back. Mais il est n’est pas franchement facile à porter si vous avez les hanches développées.
  • La mule plate, le sleepwear (avec son fameux pyjama de ville) en version tout imprimé années 70 ou 80, le sac banane …. On ne fonce pas tête baissée sur les pièces ultra-tendances, mais on les teste, on y réfléchit et on prend du recul.

Quand une coupe nous convient, on s’y tient et on décline le look en mixant avec d’autres pièces.

 Identifiez vos basiques & mixez-les avec des pièces plus fortes

Par basiques, on entend les vêtements que l’on porte le plus souvent et qui sont la base de nos tenues. Vous trouverez sur de nombreux sites des listes de basiques, ces pièces à avoir absolument dans son dressing comme le trench ou la marinière. Je suis un peu sceptique avec ce principe car d’une certaine façon il impose le même uniforme à toutes les femmes. On peut ne pas aimer les marinières et se trouver bof en chemise blanche. Vos basiques vous appartiennent, c’est à vous de les déterminer.

Le choix de vos basiques est important car il signe votre style à vous. C’est votre toile de fond.

Les basiques sont des pièces faciles à porter, en général de coupes et de couleur neutres et qui s’accordent entre elles sans trop de problème. Si vous composez une tenue uniquement de basiques, vous aurez peu de chances de commettre une faute de goût, mais votre look paraitra sage, voire passe-partout et pas WAOUHHHH.

Mission:fière-de-mon-dressing
Parfaite association de pièces basiques (chemise blanche & veste noire) et d’une pièce forte : la jupe crayon imprimée léopard. Le sac rouge, bien que classique, apporte le supplément couleur avec beaucoup de chic.   Source : Polyvore

Pour donner du cachet à une tenue, il convient de rajouter un petit plus. C’est le rôle des pièces dites « fortes ». Ce sont des pièces plus pointues comme :

  • une pièce principale avec des imprimés originaux,
  • un pantalon de couleur,
  • ue veste en fourrure (fausse la fourrure) ou dans un coloris franc (rouge cerise, jaune moutarde, vert émeraude),
  • une veste bien structurée, avec des jeux de matières (laine et cuir par exemple),
  • un pull brodé ou avec des motifs imposants (pas le petit pull noir avec une rose et un oiseau à l’encolure).

Il existe différents degrés de pièces fortes. Ainsi, on peut tout à fait marier un jean boyfriend délavé déchiré avec un joli top brodé de couleur car ce sont des pièces modérément fortes. Par contre, on évite de marier ensemble des pièces très fortes comme une jupe léopard avec un crop top jaune fluo (mais ce n’est que mon avis).

On équilibre les proportions

Mission:fière-de-mon-dressing
Source : Pinterest

A moins d’être Gisèle Bundchen et d’afficher des mensurations insolentes, on évite de porter les mêmes volumes en haut et en bas: du tout serré ou du tout large de la tête au pieds. Quand on porte un vêtements près du corps en haut, on associe un bas un peu plus large et vice-versa. Si on a un buste menu, on peut ainsi privilégier les tops loose ou à froufrou qui étoffent, avec un jean skinny ou une jupe près du corps. Si au contraire, on a des épaules ou une poitrine développées, on les dégage avec un top décolleté rond ou carré plus ajusté. On pourra ainsi jouer sur les volumes avec la pièce du bas du corps.

On dit non à l’association pull long + jupe longue ou crop top + corsaire (sauf si vous êtes Rihanna pendant la fashion Week).

Décalez les genres et évitez les total looks

Mission:fière-de-mon-dressing
Un combo qui fonctionne : pantalon audacieux assagi par un tee-shirt blanc basique.           Source : Pinterest

Les total looks c’est joli sur le papier glacé des magazines. A la sortie de l’école ou chez Auchan (dans la vraie vie quoi !), le total look attire les regards mais par forcément de la bonne façon. On peut vite tomber au mieux dans le premier degré, au pire dans le vulgaire ou le ridicule. Vous pouvez porter le pyjama de ville intégral pour aller chercher votre baguette. Mais, vous prendrez le risque d’avoir l’air de sortir du lit plutôt que d’avoir travaillé un look super tendance. Par contre, la veste de pyjama portée avec un pantalon bien structuré  et le tout accessoirisé par une accumulation de bijoux, et là on se dira que vous avez osé avec goût !

De la même façon, si vous souhaitez porter un décolleté plongeant, faites en sorte de maintenir  un peu de mystère en le mixant avec un pantalon ou une jupe plus sage. Une jupe très courte et très moulante sera tempérée par un pull un peu loose d’une belle matière pas trop décolleté ou pourquoi pas avec une chemise d’homme. Pareil, réfugiez vous vers la veste en jean ou un perfecto en cuir pour calmer le jeu d’une robe très très près du corps. Bousculez le combo pantalon pince/chemisier (ennuyeux) avec des petites sneakers ou des boots rocks.

Limitez les pièces noires, osez la couleur

Les total looks noirs sont beaucoup plus difficiles à réaliser qu’il n’y paraît. Il convient de choisir des coupes qui nous siéent parfaitement ou qui sont bien structurées. Le choix des matière est aussi crucial, car un total look noir en polyester et acrylique, risquera de faire un peu cheap.

Mission:fière-de-mon-dressing
Source : glamourparis.com

En outre, le noir n’illumine pas toujours le visage. Il peut vite marquer un teint palot, les cernes voire donner l’effet « retour de gastro ». En vrai, le noir, c’est super traître. Le marine,  le brun chocolat, le gris combinent les avantages du noir (faciles à porter et à mixer) mais sans les inconvénients. On ne les oublie donc pas !

Un très bon exemple c’est le manteau d’hiver, trop souvent noir (donc pas très original et un peu tristounet). On peut lui préférer des coloris gris, beige, camel, ou marine en guise de basique. C’est pas super original non plus, mais ça donne souvent meilleure mine sous le ciel triste de janvier. On peut également oser le bordeaux, le vert sapin, le jaune moutarde, le bleu ciel qui sont des coloris magnifiques et bien moins courants. Vous serez copiée à coup sûr.

Si malgré tout, l’idée de porter des couleurs vous rebute, demandez-vous pourquoi :

  • Mission:fière-de-mon-dressing
    Source : Pinterest

    Peut-être trouvez vous  les couleurs trop voyantes (comprendre : « on va vous remarquer »).  Alors là, déjà comme dit ma mère « mieux vaut faire envie que pitié ». Ensuite, personne ne vous oblige à mettre du rouge corail, du vert émeraude ou du moutarde. Commencez en douceur par des tons pastels ou chinés. Ça fera une transition vestimentaire et psychologique en douceur. Un pull cachemire bleu clair, une blouse rose pâle ou un chino jaune pastel c’est très joli.

  • Peut-être ne portez vous pas de couleur par facilité (comprendre : « le noir ça va avec tout et on est sûr de ne pas se tromper »). Si c’est votre cas, vous pouvez commencer par composer une tenue à partir d’une base neutre (gris, blanc ou écru, beige, nude, marine… noir ok) en ajoutant une seule pièce de couleur. C’est simple et efficace. Si vous êtes joueuses voire « une dingue », vous pouvez même  sélectionner plusieurs couleurs (pas plus de 3 par contre). Et pour éviter les combos disharmonieux , aidez-vous d’outils comme les palettes qu’on trouve sur internet. Elles sont bien utiles !

Ne sous-estimez pas le pouvoir des imprimés

Mission:fière-de-mon-dressing
Osez l’imprimé léopard sur une pièce principale. Aucun fashion faux-pas en l’associant à cette chemise blanche fluide et ces escarpins noirs de qualité. Source : Pinterest

Que cela soit en petite touches ou sur une pièce intégrale, les imprimés  animaliers (léopard, zèbre, reptiles) restent des valeurs sûres à condition que vos pièces soient de qualité : jolies coupes et jolies matières. Comme ce sont généralement des pièces fortes, on les mixe à des pièces plus basiques. Pour les plus frileuses (si vous êtes de celles qui trouvent que ce type d’imprimés « ça fait vulgaire »), on les intègre à un look plus sobre par petites touches uniquement. Personnellement, j’ai un faible pour les sleepers léopard. Mais on peut aussi retenir la ceinture ou le foulard imprimé qui fonctionnent aussi très bien.

Mission:fière-de-mon-dressing
Les mocassins léopards : une bonne alternative. Source : extrapetite.com

Les rayures, les imprimés fleuris sont partout cet été et fonctionnent très bien sur quasiment toutes les pièces. Difficile de se tromper. Ils peuvent aussi être associés entre eux On fait simplement attention au sens des rayures : les verticales allongent, les horizontales étoffent.

Les motifs géométriques peuvent être un peu plus touchy. Ils doivent être choisis avec soin pour éviter l’effet « papier peint » ou « mamy ». Dans tous les cas, les silhouettes les plus menues opteront pour des motifs de petites tailles afin de ne pas se retrouver noyées.

Ne zappez pas les accessoires

Accessoires = bijoux, ceintures, foulards. Par extension, chapeaux, lunettes, sacs. Les accessoires donnent le ton de votre look et terminent votre tenue. Un foulard en soie porté autour cou, apporte une touche de chic et ses couleurs égayent votre teint. Porté à la taille, il apporte un petit côté décontracté en remplaçant la ceinture.

Une grosse ceinture souligne la taille et féminise la tenue.  Portée taille haute elle peut rééquilibrer une silhouette en allongeant le bas du corps par effet d’optique.

Mission:fière-de-mon-dressing
L’accumulation de gros bijoux décale complètement cette robe très classique de façon très réussie.  Source : iscomwiz-mode30.e-monsite.com
Mission:fiere-de-mon-dressing
La ceinture donne le ton sur cette petite robe sage. Source : Pinterest

Il convient donc de soigner le choix de vos accessoires. Et comme les accessoires coûtent en général bien moins cher que les vêtements, on peut oser en acheter de vraiment originaux sans trop se tromper.

Je crois que je consacrerai un article exclusivement aux accessoires tellement il y a dire.

Montrez votre peau… enfin un peu 😉

Voici quelques conseils :

Mission:fiere-de-mon-dressing
Source : sincerelyjules.com
  • On dégage son cou : on déboutonne une chemise ample pour ouvrir le décolleté, ça dégage le visage.
  • On relève ses manches : soit en retroussant les manches  de ses chemises façon trois-quarts soit en relevant les manches de ses vestes. Attention, on ne retrousse plus les manches de ses vestes depuis 2012 CQFD, on les relève juste.
  • On porte son pantalon façon 7/8 :  surtout si le pantalon est trop long et que l’ourlet n’a pas encore été fait. Le pantalon 7/8 dynamise la silhouette. Et contrairement à ce qu’on peut penser, même si on est petite on peut le faire sans craindre que cela « tasse » 🙂
  • On rentre tout ou partie de son top (tee-shirt, chemise, pull) à l’intérieur de son bas et on le fait blouser (plus ou moins selon le type de bas). C’est le grand retour du pantalon taille haute ou ceinturée, alors on n’hésite pas. En plus, cela fait paraitre les jambes plus longues! Les blouses ou chemisiers vraiment amples (très tendances aussi) seront quant eux laissés hors du pantalon. Pantalon qui sera porté près du corps (parce qu’on l’a vu plus haut, on équilibre les proportions)

Soyez créative & stimulez votre inspiration

Moins on possède de vêtements, plus on doit faire preuve de créativité pour élaborer de nouvelles tenues en variant les associations ou la façon de porter ses pièces.

Le style ne nous tombe pas dessus. Il se travaille, se teste se développe. Une bonne façon de mettre cela en pratique c’est de partir d’une seule pièce de votre dressing et de chercher à définir plusieurs tenues à partir de cette pièce. Ce n’est pas toujours évident, mais c’est assez amusant. Et surtout plus on y travaille et plus la créativité se développe.

Voici par exemple, trois tenues composées autour d’un gilet bordeaux qui m’a plu sur le coup quand je l’ai acheté et que j’ai eu beaucoup de mal à porter.

Mission:fière-de-mon-dressing
Tenue 1 : Pour aller travailler
Mission:fière-de-mon-dressing
Tenue 2 : Sortir boire un verre
Mission:fière-de-mon-dressing
Tenue 3 : Dimanche en bord de mer.

Quand on est manque d’inspiration, on n’hésite pas à aller voir ce qui se fait ailleurs. Pinterest et Instagram seront vos meilleurs alliés. Il ne s’agit pas de copier ce que vous trouvez joli, mais de vous en inspirer et de composer avec les pièces qui se trouvent dans votre garde-robe.

Un peu plus risqué mais tout aussi efficace, allez faire un tour dans les boutiques. Je sais que la tentation de vouloir acquérir de suite de nouvelles pièces sera grande, mais il faut se souvenir qu’on est là pour trouver l’inspiration et pas pour vider son PEL.

Acheter moins, acheter mieux

Déjà parce que je crois que le temps de la consommation à outrance est totalement révolu et aussi parce que j’ai réalisé que les orgies de shopping ne résoudront pas mes problèmes. Ensuite, parce ce qu’en tant que consommatrice (et accessoirement d’être humain), j’en ai assez de payer pour des vêtements qui ne sont pas toujours de bonne qualité et dont les processus de fabrication génèrent impacts environnementaux et non-respect des travailleurs.

Quand une pièce nous tente, on réfléchit avant de l’acheter. En ai-je vraiment besoin ? Avec quoi vais-je la porter? Est-ce une matière de qualité? Où a t’elle été fabriquée?  Les finitions sont-elles soignées? Depuis que j’ai vidé mon dressing, mon comportement de consommatrice a vraiment changé et je préfère me casser un peu la tête à optimiser les pièces que je possède déjà, plutôt qu’à dépenser mon argent dans des vêtements cheap et « massifier » encore ma penderie.

Etre organisée et anticiper

On prépare ses tenues au calme et de façon posée. Les enfants sont enfin au lit? On check la météo du lendemain et on prépare tranquillement et avec réflexion sa tenue du lendemain. On sort les vêtements et  on vérifie qu’ils s’accordent entre eux.

Il arrive qu’on se sente particulièrement bien dans certaines tenues. Dans ce cas, on n’hésite pas à immortaliser son look en se prenant en photo ou le notant. Ce sera bien utile les matins où on est un peu pressée ou en panne d’inspiration !

————————————

Voilà, cette mission : « Fière de mon dressing » s’achève. J’espère que vous aurez pris autant de plaisir à lire ces quelques articles que j’en ai pris à les écrire. Cette expérience s’est révélée bénéfique pour moi, car au-delà de rénover ma  garde-robe, c’est une véritable réflexion sur mes modes de consommation et aussi sur mes goûts et aspirations que j’ai menée. N’hésitez pas à partager vos expériences et vos petites astuces pour booster vos looks. 🙂

Bisous à toutes (et à tous) 🙂

2 réflexions au sujet de “Mission « Fière de mon dressing » #4 : Booster son style”

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s